Coordonnées et Horaires

Médiathèque Municipale

Espace Prosper Mérimée

Boulevard Léon Cladel

82200 MOISSAC

Tel : 05.63.04.72.33

Courriel : mediatheque@moissac.fr

Facebook : Médiathèque de Moissac

Mar Fermé 13h30-18h00
Mer 10h00-12h00 13h30-18h00
Jeu  10h00-12h00 13h30-18h00
Ven  Fermé

13h30-18h00

Sam  09h00-12h30 13h30-17h00
Dim Fermé
Lun Fermé

LECTURES TRANSGRESSIVES : LE ROCK DANS TOUS SES ETATS

Un café littéraire organisé dans le cadre des 30 ans du festival Tarn & Garock !

La littérature Rock ? Très peu visible  comme genre à part entière contrairement à la  littérature Pop ou  la littérature Beat, mais tout aussi vivace, brute et vivante.  D’ailleurs, on n'écrit pas " sur " le rock. Mais on ECRIT rock. Sans même le faire exprès.  Des romans ou des BD saturés à l’image des riff de guitare, où les auteurs donnent tout, tout de suite, sans calcul ou romans issus de la « litRock» qui injectent des doses de musique dans la littérature (pour le meilleur ou pour le pire), tout un programme pour explorer ce répertoire foisonnant !

 

En playlist par exemple :  Philippe Djian, Breast Easton Ellis, Tom Wolfe, Melvin Burgess, Chuck Palahniuk ou bien Negar Djavadi…

 

Retrouvez dans les articles ci-dessous le contenu de café littéraire. Pour les chroniques de certains des livres présentés, rendez-vous dans l'onglet COUPS DE COEUR !

ROCK & LITTERATURE : INTRODUCTION

 A l’origine : le rock, cette musique dérivée du blues, popularisée par Elvis et Chuck Berry, dans l’Amérique des années 50 qui  incarne une certaine « fureur de vivre » d’une jeunesse désireuse de s’affranchir des conventions trop rigides d’une société puritaine. Sans retracer toute son histoire à travers les décennies et ses groupes emblématiques, les codes du rock ont toujours convoqué tant dans leurs paroles que leur son, les thèmes de la rébellion, de la « non-appartenance », la désaffiliation, le désaveu, la violence/rage, la provocation, la révolte jusqu’à la décadence et l’anarchie...

ROCK ATTITUDE 1ERE TENDANCE : UN ETAT D'ESPRIT !

« La clé d’une écriture Rock se trouve dans une attitude, dans une certaine approche, plutôt que dans le fait d’écrire ou non sur le Rock… » Nik Cohn.

Ecrire Rock... c'est prendre rendez-vous et se heurter à des écritures dites "électriques" voire sèches, jouant de l'oralité et de l'urgence, avec une liberté de ton, de forme et de fond. Petit panorama...

 

 

 

ROCK ATTITUDE 2EME TENDANCE : LA MUSIQUE AU COEUR DE L'ECRITURE

 

Ecrire sur le rock est sans aucun doute protéiforme :

 

LA SELECTION LIVRES EN UN CLIN D'OEIL

American psycho

par Ellis, Bret Easton
" Ce qu'on va lire n'est pas exactement un récit fiable, il s'agit peut-être entièrement d'un rêve, de la sensibilité collective de la culture consumériste yuppie vue à travers les yeux d'un sociopathe dérangé qui a une prise très fragile sur la réalité. Et c'est peut-être ce qu'est devenu le livre au moment où j'ai commencé à l'écrire, dans la mesure où je vivais dans une sorte de monde onirique, moi aussi. Patrick dit à un moment donné : "Je veux m'insérer." En 1987, c'était également vrai pour moi ", Bret Easton Ellis.

Anoushka 79

par Eudeline, Patrick
Paris 1979. Un Paris post-punk, crépusculaire, qui se prépare aux délétères années 80 et à celles qui vont suivre : à la fin d'un monde. Tout cela raconté au présent, le présent de 79. Anoushka, éphémère starlette destroy, a disparu. Et Simon, jeune punk et fils honteux d'un acteur célèbre, fera tout pour la retrouver. Violence, drogues, sexe... Patrick Eudeline joue avec les miroirs et ses souvenirs d'ancien leader punk pour nous restituer la poésie urbaine et rock and roll d'un monde perdu à jamais. Il y aura encore des éclairs, bien sûr, mais la messe est dite, et celle-ci est un requiem punk, un requiem pour Paris, alors en perpétuel chantier. Ce Paris qui n'est plus, qui ne peut plus être, que, déja, on massacrait. Le punk rock, c'était le dernier bal, Marie-Antoinette sous les décombres, l'ultime flash de romantisme avant la chute dans les ténébres. No Future, assurément.

Bob Dylan revisited

par Murat, Thierry

Bob Dylan : une biographie

par Bon, François
Des chansons qui nous poursuivent. Une figure qu'on dirait inaltérable. Et derrière le portrait de légende, un homme complexe, hésitant parfois, plutôt contradictoire. On connaît les grandes étapes : naissance à Duluth, au pays des mines de fer, père petit commerçant, enfance banale et groupes de rock amateurs. Puis l'épopée du folk, la découverte de Woody Guthrie, le départ pour New York : à tout juste vingt et un ans, celui qui n'est qu'un gratteur de guitare parmi d'autres incarne le basculement d'une époque. Quatre ans plus tard pourtant, à bout de lui-même, incompris et hué, il arrête brusquement sa carrière et s'isole à Woodstock. À observer son balancement entre chanson et écriture, à explorer son rapport à Ginsberg, Brecht et Rimbaud, c'est un fragment de l'histoire du monde qu'on rejoint. Et, à tenter de reconstituer comment il s'efforce de surmonter obstacles et pannes, à refuser systématiquement d'endosser le rôle de star qu'on lui assigne, c'est une part de nous-mêmes, de notre imaginaire peut-être, qu'on décrypte.

Désorientale

par Djavadi, Négar
La nuit, Kimiâ mixe du rock alternatif dans des concerts. Le jour, elle suit un protocole d'insémination artificielle pour avoir un enfant avec son amie Anna. Née à Téhéran en 1971, exilée en France dix ans plus tard, elle a toujours tenu à distance sa culture d'origine pour vivre libre. Mais dans la salle d'attente de l'unité de PMA de l'hôpital Cochin, d'un rendez-vous médical à l'autre, les djinns échappés du passé la rattrapent. Au fil de souvenirs entremêlés, dans une longue apostrophe au lecteur, elle déroule toute l'histoire de la famille Sadr. De ses pétulants ancêtres originaires du nord de la Perse jusqu'à ses parents, Darius et Sara, éternels opposants au régime en place ; celui du Shah jusqu'en 1979, puis celui de Khomeiny. Ce dernier épisode va les obliger à quitter définitivement l'Iran. La France vécue en exilés n'a rien à voir avec le pays mythifié par la bourgeoisie iranienne. Alors, jouant du flash-back ou du travelling avant, Kimîa convoque trois générations et une déesse du rock and roll au chevet de sa désorientalisation . On y croise, entre autres, Siouxie, Woody Allen, Michel Foucault, des punks bruxellois et des persans aux yeux bleus, six oncles et un harem.

Fight club

par Palahniuk, Chuck
«La première règle du fight club, c'est qu'on ne parle pas du fight club.»Tous les week-ends, dans certains endroits des États-Unis, des jeunes gens tout à fait comme il faut se mettent en petite tenue et se battent à poings nus aussi longtemps que possible. Puis ils retournent à leur vie de tous les jours, arborant yeux pochés et dents déchaussées, avec le sentiment qu'ils sont prêts pour affronter n'importe quoi. Les fight clubs sont l'invention de Tyler Durden, projectionniste, serveur de restaurant et anarchiste de génie. Et ce n'est que le début de son plan pour se venger d'un monde dans lequel les ligues anti-cancer ont monopolisé la charité humaine. Comme le dit le narrateur : «Si les gens pensent que vous êtes en train de mourir, ils vous donnent toute leur attention.»Qui est Tyler Durden et d'où vient-il? Mené à un train d'enfer et non orthodoxe, ce roman révèle la folie de Tyler Durden, jusqu'à ce que le narrateur se retrouve lui-même sur le toit de plus haut building de la région, un détonateur entre les mains...

Fight club 2TM

par Palahniuk, Chuck
Première règle du fight club : Tu ne parles pas du fight club. Deuxième règle du fight club : Tu ne parles pas du fight club. Bonne nouvelle : Sebastian est de retour. Mauvaise nouvelle : Tyler Durden aussi...

Great Jones Street

par DeLillo, Don
Dans l'univers de la pop culture, marquée par l'association de la décadence urbaine, de l'art et de la loi du marché, la rock-star Bucky Wunderlick laisse tomber son groupe au milieu d'une tournée.

Histoires incroyables des légendes du rock en BD

par Bochard, Alex
De la naissance du rock 'n' roll à nos jours, naviguant entre divers courants musicaux, cet album retrace avec humour le parcours de légendes qui ont laissé une empreinte indélébile dans le monde de la musique. 18 Légendes : John Lennon - Janis Joplin - Jim morrison - Jimi Hendrix - Sid Vicious - Freddie Mercury - Kurt Cobain - Michael Jackson - Amy Winehouse - Elvis Presley - Keith Richards - Lou Reed - Iggy Pop - Roger Waters - Ozzy Osbourne - David Bowie - Angus Young - Lemmy Kilmister. 9 courants musicaux : Protest song - Blues - Rock - Rock psychédélique - Punk rock - Glam rock - Grunge - Pop - Soul.

Kill all enemies

par Burgess, Melvin
Billie, Rob et Chris sont trois adolescents qui refusent l'autorité des adultes. Renvoyés de leurs collèges, ils se retrouvent dans un centre d'accueil pour jeunes à problèmes où ils fondent un groupe de heavy metal. Ils y rencontrent Hannah, l'assistante sociale qui tente de les comprendre.

King Kong théorie

par Despentes, Virginie
En racontant pour la première fois comment elle est devenue Virginie Despentes, l'auteur de Baise-moi conteste les discours bien-pensants sur le viol, la prostitution, la pornographie. Manifeste pour un nouveau féminisme.

Les panthères grises

par Eudeline, Patrick
Il y a eu les Chaussettes noires, il y a eu les Blacks Panthers. Voici désormais venu le temps des Panthères grises. Ils ont soixante ans et plus beaucoup de scènes underground à électriser. Reformer le groupe le temps du mariage de l'un de leurs petits-fils, c'est pas vraiment ce qu'on pourrait appeler un grand rêve. Mais c'est le seul qu'il leur reste. Les panthères ont blanchi, les panthères tournent en rond. Jusqu'au jour où l'on leur promet le casse du siècle. Que faire de ce monde qui les attend ?

Les perdants magnifiques

par Cohen, Leonard
Tour à tour poétique, vulgaire et vicieusement spirituel, Les Perdants magnifiques est l'un des romans expérimentaux les plus connus de son époque, Pieuvre la plus provocatrice et désinhibée de Cohen.

Moi, Charlotte Simmons

par Wolfe, Tom
Avec cette satire cinglante qui est aussi un magnifique roman d'apprentissage, Tom Wolfe nous offre ses illusions perdues et le grand roman de la vie étudiante américaine. Un maître du roman social passant l'Amérique contemporaine au scalpel.

Moins que zéro (1) : Moins que zéro

par Ellis, Bret Easton
Clay, jeune étudiant sur la côte Est, revient à Los Angeles pour les vacances de Noël. Il erre de fête en fête, avec les filles et fils de riches producteurs, essaye diverses drogues, se demande ce qu'il éprouve pour sa petite amie, couche avec celles et ceux qu'il croise, au hasard des rencontres. Il observe avec un froid détachement le mal-être, le désoeuvrement désabusé et halluciné de ceux qui l'entourent, l'angoisse, le vertige tapis dans l'apparente indifférence, la recherche incessantes de plaisirs, l'accoutumance ... Lire la suite l'apathie, et le vide qui les consument. Clay remarque sur les panneaux publicitaires de L.A. cette étrange injonction " Disparaître ici ". Dans ce monde miroitant, factice, qui ne parvient plus à masquer le désespoir et la violence qu'il engendre, il est difficile de rester en vie. Le sexe, l'ivresse, l'argent n'apportent ni le bonheur ni la puissance escomptés. Mais ils demeurent peut-être les derniers objets du désir, pour se sentir encore vivant. Ellis nous donne ici une vision particulièrement sombre de la postadolescence, dans une langue dépouillée, crue et hypnotique, qui décrit brillamment le nihilisme de toute une jeunesse désenchantée.

Rock'n philo. Volume 1

par Métivier, Francis
Le rock et la philosophie s'accordent-ils ? Evidemment ! La première Méditation de Descartes et le «Where is my mind ?» des Pixies posent les mêmes problématiques : le réel est-il ce que je vois ? Le message des Pensées de Pascal et celui de «Smells like teen spirit» de Nirvana est similaire : le moi est haïssable. Cet ouvrage, associant l'analyse de textes philosophiques et de textes (et musiques) de rock, propose de (re)découvrir les auteurs classiques tout en (ré)écoutant ses morceaux préférés autrement. Il passe en revue des thèmes majeurs tels que la liberté, le bonheur, l'art, le désir, etc., à travers des artistes aussi variés que les Beatles, The Doors, The Who, Noir Désir, Bob Dylan, Bashung, Led Zeppelin, Patti Smith, Radiohead, Springsteen, Marylin Manson, Pink Floyd, Hendrix, Téléphone, Nina Hagen, Elvis, The Rolling Stones et bien d'autres encore, qui réconcilient toutes les générations.

Rock'n philo. Volume 2

par Métivier, Francis
Vous qui croyez qu'être rockeur empêche d'être philosophe au grand coeur, vous allez changer d'avis en lisant ce deuxième opus inédit ! Par la mise en regard de textes philosophiques et de morceaux rock incontournables, cet ouvrage aborde avec intelligence et simplicité des concepts majeurs tels que la conscience, le désir, le langage ou encore la raison. A la lumière des paroles de "Bohemian Rhapsody" et de Kierkegaard vous verrez l'art sous un nouveau jour, vous retrouverez la raison sous la houlette de Rousseau et de Supertramp, et Rage Against The Machine achèvera de vous remettre sur le chemin du droit. L'auteur invite Pascal, Aristote, Hegel, Hannah Arendt, Hume et bien d'autres à débattre avec Bob Dylan, Camille, The Kinks, Patti Smith ou encore Mathieu Chedid : une expérience plus que rock'n roll !

Tarantula

par Dylan, Bob
Combinaison explosive de surréalisme, de nonsense anglais et de folklore américain, Tarantula fut pour Bob Dylan, à la période charnière de sa trajectoire (1964-1966), l'occasion unique de déployer la toile arborescente de son art poétique. Inventeur enfiévré, il fait s'entrechoquer imprécations, dialogues échevelés, proverbes aléatoires, plages de vers libres, menus propos distillés jusqu'à la substantifique moelle, lieux communs savamment dévoyés, formules grinçantes, fulgurances laconiques et post-scriptum labyrinthiques et arachnéens. Circulaire, prémonitoire, le tout premier livre du futur prix Nobel de littérature affirme, telle une caisse de résonance, l'absurdité foncière du monde comme il se perçoit. Bob Dylan, né Robert Allen Zimmerman le 24 mai 1941 à Duluth, dans le Minnesota, est une icône internationale de la folk music. Artiste engagé, il a donné à la chanson populaire américaine ses lettres de noblesse au cours de ses soixante ans de carrière jalonnées par la parution de nombreux albums mythiques. En 2016, son talent pour créer de « nouvelles expressions poétiques » est récompensé par le prix Nobel de littérature.

Trainspotting

par Welsh, Irvine
Renton le malin, Sick Boy l'ambibtieux, Begbie le fou, Spud l'égaré : quatre jeunes des quartiers pauvres avec l'héroïne, la bière et l'ivresse comme ciment et poison de leur relation. La chronique d'une époque, d'une ville et d'une société autour du thème de la drogue, aujourd'hui devenue une référence sociale et culturelle mondiale.

Une sirène à Paris

par Malzieu, Mathias
« L'ingrédient magique, c'est l'amour. Car il permet la cristallisation du rêve. Saupoudrez le tout d'une pincée de surprise, et votre vie aura un goût exquis ! » Après le bouleversant Journal d'un vampire en pyjama, Mathias Malzieu retrouve la veine du merveilleux de La Mécanique du coeur avec cette Sirène à Paris, l'histoire d'amour impossible entre un homme et une sirène dans le Paris contemporain. Nous sommes en juin 2016, la Seine est en crue. De nombreuses disparitions sont signalées sur les quais. Attiré par un chant aussi étrange que beau, Gaspard Snow découvre le corps d'une sirène blessée, inanimée sous un pont de Paris.  Il décide de la ramener chez lui pour la soigner, mais tout ne passe se pas comme prévu. La sirène explique à Gaspard que les hommes qui entendent sa voix tombent si intensément amoureux d'elle qu'ils en meurent tous en moins de trois jours. Quant à elle, il lui sera impossible de survivre longtemps loin de son élément naturel... À travers ce conte moderne, Mathias Malzieu questionne l'engagement poétique et le pouvoir de l'imagination dans une époque troublée. Ce livre est une déclaration d'amour à l'amour, au panache, à l'épique, à la camaraderie et à la surprise.

Wilderness

par Morrison, Jim
" La vraie poésie ne dit rien. Elle ne fait rien que proposer des opportunités et ouvrir toutes les portes. Vous pouvez choisir celle qui vous convient et la franchir. Ce qui me plaît tant dans la poésie, c'est son immoralité. Tant qu'il y aura des hommes sur terre, ils pourront mémoriser des mots et une combinaison de mots. Rien d'autre que la poésie ou la chanson ne pourrait perdurer après un holocauste, personne ne peut décrire un film, une sculpture, une peinture, mais tant que l'homme existera, la poésie et la chanson pourront durer. Si ma poésie a un but, c'est celui de délivrer les hommes des limites par lesquelles ils voient et ressentent. "

ROCK ATTITUDE : LA PLAYLIST

Back in black

par AC/DC
19 février 1980, le monde du rock a l'une des plus grosses gueules de bois de son histoire. Emporté par ses excès, Bon Scott vient de quitter la scène définitivement. Le groupe décide alors de continuer l'aventure en recrutant presque immédiatement un nouveau chanteur, en la personne de Brian Johnson, dont les caractéristiques vocales sont étonnamment proches de celles de Bon Scott. La tâche n'est pas aisée, mais avec "Back In Black", AC/DC surmonte la mort de Bon Scott et se transcende, accomplissant une oeuvre à la hauteur du magistral "Highway To Hell". Brian Johnson, plus qu'un remplaçant de luxe, s'avère un interprète passionné et investi, et réussit, quatre mois seulement après la disparition de son illustre prédécesseur, à faire entrer AC/DC dans une autre dimension, réalisant alors un des albums rock les plus importants de tous les temps. Avec ce qui pourrait passer pour l'énergie du désespoir, le combo enchaîne les hymnes et rajoute à son imposant palmarès quelques merveilles comme Hells Bells, Back In Black, You Shook Me All Night Long ou Rock'n'Roll Ain't A Noise Pollution qui feront bonne figure au panthéon du rock.

Beneath the eyrie

par Pixies
Après trois décennies de bouleversements, de ruptures, d'épreuves et de péripéties, les Pixies sont enfin en paix avec eux-mêmes. Leur septième et nouvel album "Beneath The Eyrie" capte parfaitement la vélocité enragée, les inventions illimitées et l'esthétique frappante des premiers chefs-d'oeuvre des Pixies, sans avoir besoin de les reproduire.

Broken english

par Faithfull, Marianne
En 1979, Broken english marque sans conteste le grand retour de la chanteuse. Entre addictions et cures de désintox, l’icône des années 60, en proie à ses démons, sort d’une période quelque peu chaotique. La voix de la célèbre interprète de As tears go by a changé. Elle s’est éraillée, on y décèle douleurs et excès. Elle livre, alors cet album mâtiné de rock punk et de fragilité, sans doute l’album majeur de sa carrière. C’est sur ce disque que figurent le classique The ballad of Lucy Jordan (repris entre autre dans la B.O. de Thelma et Louise) et l’exceptionnelle version de Working class hero (John Lennon).

Déborder

par Boucan
On est prévenus dès le titre de l'album : Déborder. Ça va déborder. Déborder des vases clos et étanches où, séparément, macéraient le rock, la poésie, le jazz, le punk, la vie, et le reste. Car Boucan brasse tout cela dans un bordel inspiré, jouissif et iconoclaste. Un boucan, au départ, désignait un lieu de débauche. Et ce boucan-ci est un putain de trio. Un ménage à trois accouplant, sous le maquereautage génial de John Parish, un lutin punk facétieux malmenant une contrebasse plus grande que lui, Mathias Imbert – un colosse aux doigts de fée prolongés d'une guitare ou d'un banjo, patibulaire mais presque, Brunoï Zarn – et un spectre solaire bien embouché d'une trompette, Piero Pépin. A la voix, c'est tantôt l'un, l'autre, ou le troisième larron en foire, voire les trois à la fois en un tohu-bohu d'hurluberlus emboucanés.

Enfoncez l'clown

par Bérurier noir

Horses

par Smith, Patti
Sorti le 13 décembre 1975 Horses est le premier album studio de Patti Smith. La scène punk new-yorkaise en est à ses balbutiements, elle apparaît ainsi avec ce disque comme une précurseuse. En s’imprégnant des récits des poètes beatnik elle devient aussi en quelque sorte une poétesse punk ! Proche à la fois des milieux musicaux underground new-yorkais et du milieu de l'Art, Patti Smith est un dandy au féminin. Son attitude et sa classe inspirent encore aujourd'hui les jeunes générations de rockeuses (et de rockers !).

It's alive

par The Ramones

L.A. woman

par The Doors
Fin décembre 1970 et début janvier 1971, The Doors enregistrent leur sixième album, L.A. Woman. Ce dernier opus avec Morrison prend une tonalité beaucoup plus sombre (Cars hiss By My Window ; Been Down So Long) et inspirée par le blues (Cars hiss by my window ; Crawling king snake), malgré quelques morceaux purement rock (The Changeling ; Love Her Madly) et une composition où la musique éclaire l'un des meilleurs textes de Morrison, The W.A.S.P. (Texas Radio and the Big Beat). Une critique unanime salue le disque, souvent considéré comme le meilleur du groupe. Pourtant, la décision de Jim apparaît désormais irrévocable : il choisit d'abandonner la carrière de chanteur rock, de réduire sa consommation d'alcool, et de se consacrer à la production de films tout en poursuivant son travail poétique.

Never trust a live !

par Les Wampas
Pour ce qui est de ce live des Wampas, on peut y aller les yeux fermés. Et les oreilles grandes ouvertes. Tant il s'agit probablement là d'un de leurs meilleurs disques. En effet, jamais ailleurs que sur scène le groupe n'est aussi bon. Qui plus est, autour du trublion Didier Wampas s'est enfin stabilisé, une formation digne de ce nom – et de son talent. Enregistrés en 2003 à La Cigale, les 23 uppercuts rassemblés ici mettront KO n'importe quel auditeur sensible au rock. On retiendra surtout de cet opus la reprise survoltée de "Fier de ne rien faire" des Olivenstein, un des sommets du punk hexagonal avec les classiques signés par Métal Urbain.

One Hot Minute

par Red Hot Chili Peppers
Délestés en 1992 du guitariste aux soli hendrixiens John Frusciante, les Red Hot Chili Peppers se livraient trois ans plus tard à une incursion en territoire heavy metal avec « One Hot Minute », album marquant une parenthèse musicale au sein de la carrière du groupe. De fait, l'influence de Dave Navarro, ancien guitariste de Jane's Addiction, se fait fortement ressentir sur le son de la formation californienne, devenu sombre et désenchanté : les giclées de wah-wah ( Deep Kick, One Music Mob) et le style abrupt caractéristiques de son jeu ne sont pas sans rappeler le Joe Perry des grandes heures, mais le funk dévastateur qui fit la gloire des Red Hot Chili Peppers s'en trouve du même coup délaissé. Moins passionnant, donc, que « Blood Sugar Sex Magic », « One Hot Minute » contient toutefois son lot de grands moments : Aeroplane, avec sa rythmique frénétique et son solo de guitare aérien, demeure un tube imparable ; Transcending, l'une des plus belles mélodies jamais composées par le groupe et Falling into Grace, un uppercut psyché-funk proche de ceux que pouvait concocter George Clinton dans les années 70.

Revolution.com : édition limitée

par No one is innocent
Revolution.com est le troisième album du groupe français No One Is Innocent sorti en 2004. Ce disque est celui du retour du groupe qui s'était séparé. Seul le chanteur Kémar reste de la composition originelle. L'album s'insère dans la suite de l'évolution du chanteur dans un son plus rock que le métal des précédents. Ce qui donnera des polémiques pour ou contre. Mais la structure est cohérente et l'album suivant restera sur un rock alternatif. Sur la question des paroles, les thèmes sont revendicateurs et l'ambiance de Révolution.com est très anti-américain du point de vue de la politique, à l'époque de George W. Bush.

Road to Rouen

par Supergrass
Road to Rouen est le cinquième album du groupe de rock anglais Supergrass. Le titre fait référence à la ville de Rouen, où l'album a été enregistré, dans une ancienne grange reconvertie en studio par le groupe. Le titre fait aussi référence à l'album Road to Ruin du groupe de punk rock Ramones sorti en 1978. La photo de couverture de l'album représente un pont à bétail, près de Lefaux dans le Pas-de-Calais, qui traverse l'autoroute A16. L'A16 étant une partie de la route entre Boulogne et Rouen.

Rough and rowdy ways

par Dylan, Bob
Rough and rowdy ways est le premier album de nouvelles chansons de Bob Dylan depuis qu'il est devenu le seul auteur-compositeur à recevoir le prix Nobel de littérature en 2016 "pour avoir créé de nouvelles expressions poétiques dans la grande tradition de la chanson américaine". Il a publié sept albums en studio au cours des 23 dernières années, une période de création qui a également inclus l'enregistrement d'une composition récompensée par un Oscar et un Golden Globe, Things have changed, tirée du film Wonder boys, en 2001. Il a reçu la Légion d'honneur en 2013, le Polar Music Award de Suède en 2000 et de nombreuses autres distinctions. Bob Dylan a vendu plus de 125 millions de disques dans le monde entier !

Songs of love and hate

par Cohen, Leonard
Songs of Love and Hate est le troisième album studio du chanteur canadien Leonard Cohen, sorti en 1971. Le titre (« Chansons d'amour et de haine ») parle de lui-même, évoquant les thèmes développés dans l'album. Cet album est un des plus cohérents du chanteur-compositeur-poète canadien, il est également très sombre et très personnel. Produit par Bob Johnston, déjà producteur de Songs from a Room, l'album a été enregistré à Nashville en 1970, puis réarrangé à Londres par Paul Buckmaster à qui on attribue souvent le ton sombre de l'album.

Surprisier

par Dionysos
Surprisier, le conte rock'n'roll sur le pouvoir de l'imagination. Surprisier, ceux dont l'imagination est si puissante qu'elle peut changer le monde, du moins le leur, ce qui constitue un excellent début. Telle est la devise du nouvel album de Dionysos. Une sirène, Paris sous les eaux, un chêne sous la neige, un chat prénommé Johnny Cash, un crooner de salle de bain, un livre magique. Des vinyles. Du rock n roll. Beaucoup de rock n roll. Une histoire. De l'amour. Beaucoup d'amour. Le 28 Février, Mathias Malzieu et son groupe Dionysos vous feront découvrir la magie des Surprisier à travers un nouvel album qui vous embarque dans un monde imaginaire et poétique. Cet album s'inspire du livre Une Sirène à Paris (vendu à 40 000 exemplaires chez Albin Michel) qui sera adapté au cinéma le 11 mars 2020. La nouvelle édition du livre est prévue pour le 5 mars.

The new abnormal

par The Strokes
C'est le grand retour des Strokes ! Leur 6ème album studio " The New Abnormal " après une absence de 7 ans ! L'album a été produit par Rick Rubin et enregistré dans son studio Shangri-La à Malibu en Californie. Des enregistrements supplémentaires ont été effectués dans des studios du comté de Los Angeles et d'Hawaï. Les Strokes ont commencé à interpréter des chansons de l'album pour la première fois lors de différents spectacles en 2019, avant de révéler la liste des chansons et la pochette de l'album au début de 2020. Les chansons At the Door, Bad Decisions et Brooklyn Bridge to Chorus sont sorties en single avant la sortie de l'album.

Ultra mono

par Idles
Idles, les rois du post-punk en provenance de Bristol, sont de retour. Si "Joy As An Act Of Resistance" était destiné à détailler le manifeste du groupe, le très attendu troisième album du groupe, "Ultra Mono", est le son d'Idles se dirigeant au front pour ces principes, le bélier à la main. Construites musicalement de manière à capturer la sensation d'un album de hip-hop (Kenny Beats a d'ailleurs participé au programming sur plusieurs morceaux) les chansons ont un double langage, mêlant des ricanements vitrioliques à un commentaire social direct sur le travail passé du groupe. Non loin sous la surface du slogan qu'ils se sont eux-mêmes donnés, se trouve un album profondément complexe et brutalement pertinent qui mâche les clichés et les recrache sous forme de grand art pour les masses. La présence active et l'acceptation de soi sont également au coeur d'"Ultra Mono" dont la plupart des chansons ont été écrites dans le studio d'enregistrement, et la phrase "I am I" sert de mantra lyrique et spirituel. En fin de compte "Ultra Mono" est une célébration de la communauté, celle sur laquelle Idles s'efforcent de se construire depuis leurs débuts, de former quelque chose de plus grand qu'eux. Au fur et à mesure que leur public grandit, attiré initialement par un sentiment de non-appartenance, ils créent ensemble une congrégation diversifiée de personnes qui offre à chacun d'entre eux sa place.

À consulter également


Aide visuelle

Malvoyant
Thème par défaut

Nouveautés