Coordonnées et Horaires

Médiathèque Municipale

Espace Prosper Mérimée

Boulevard Léon Cladel

82200 MOISSAC

Tel : 05.63.04.72.33

Courriel : mediatheque@moissac.fr

Facebook : Médiathèque de Moissac


Horaires

Mar Fermé 13h30-18h00
Mer 10h00-12h00 13h30-18h00
Jeu  10h00-12h00 13h30-18h00
Ven  Fermé

13h30-18h00

Sam  09h00-12h30 13h30-17h00
Dim Fermé
Lun Fermé


Horaires estivaux

Mar 09h00-12h00 13h00-16h00
Mer 09h00-12h00 13h00-16h00
Jeu 09h00-12h00 13h00-16h00
Ven 09h00-12h00

13h00-16h00

Sam  10h00-16h00
Dim Fermé
Lun Fermé

NICKEL BOYS DE COLSON WHITEHEAD

 

Un roman choc, inspiré par la Dozier School for Boys (Floride) dont l’auteur découvrira l’existence au travers d’un documentaire puis des témoignages d’anciens élèves. Pardon, de survivants… Car le roman s’ouvre sur la découverte d’un cimetière clandestin, trois ans après la fermeture de l’école…

 

La Dozier School devient dans cette fiction Nickel : une école disciplinaire dont nous nous défendrons de dire qu’elle est une prison ! Car elle se targue de remettre sur le droit chemin des élèves et non des détenus… Mais où sont donc alors les criminels violents dont qui gangrènent la société ? Seraient-ils du côté du personnel ?

 

Pour naviguer dans ces eaux troubles et plonger dans la corruption d’un système bien huilé et propre sous tout rapport (l’ingéniosité des tortures du quotidien) , il nous faut donc suivre le parcours d’Elwood, un ancien « élève » rescapé et envoyé à Nickel pour vol de voiture alors qu’il était promis à des études supérieures. J’ai peut-être oublié de vous annoncer que nous sommes dans les années 60 et qu’Elwood est un afro-américain. Que nous sommes encore aux balbutiement des luttes pour les droits civiques de la population noire et que le parcours de ce jeune homme bien élevé, curieux, rêveur (voire innocent) et avide de connaissances est au bout du compte déjà tracé... l’arrivée (ou la condamnation) à Nickel est donc sa première confrontation aux injustices raciales.

 

Nickel… qui se vante d’être « un établissement qui avait la réputation de corriger le tempérament des jeunes hommes, qu’il s’agisse de mauvaise graine ou de gamins qui n’avaient nulle part où aller » ,mais qui « vous brisait, vous déformait, vous rendait inapte à une vie normale » et qui prive les enfants du simple plaisir d’être ordinaire. A Nickel, c’est pile ou c’est face, mais on ne sait jamais quand ni comment.

 

Un lieu pour la barbarie ordinaire que nous aurions du mal à regarder en face si Elwood n’était pas un de ces garçons qui garde foi en l’humanité et en la justice. Etre un garçon idéaliste, inspiré des discours de M. Luther King dans les situations les plus injustes peut être aussi une forme de résistance à un quotidien où tout est fait pour que vous vous écrouliez. Garder la conscience de soi-même coûte que coûte, malgré la solitude d’être seul à combattre, garder la foi dans la droiture qui subsiste au fond de chaque cœur humain.

 

Car « fuir [est] une folie, ne pas fuir aussi ».

 

Un livre aux évocations puissantes qui nourrit un travail de mémoire en sauvant de l’oubli  tous ces enfants simplement victimes de ne pas avoir la bonne couleur de peau.

 

CHAVIRER DE LOLA LAFON

Un très beau roman sur la trajectoire d’une vie tordue et brisée par le traumatisme de la pédocriminalité.


À consulter également


Aide visuelle

Malvoyant
Thème par défaut

Nouveautés