Coordonnées et Horaires

Médiathèque Municipale

Espace Prosper Mérimée

Boulevard Léon Cladel

82200 MOISSAC

Tel : 05.63.04.72.33

Courriel : mediatheque@moissac.fr

Facebook : Médiathèque de Moissac


Horaires

Mar Fermé 13h30-18h00
Mer 10h00-12h00 13h30-18h00
Jeu  10h00-12h00 13h30-18h00
Ven  Fermé

13h30-18h00

Sam  09h00-12h30 13h30-17h00
Dim Fermé
Lun Fermé


Horaires estivaux

Mar 09h00-12h00 13h00-16h00
Mer 09h00-12h00 13h00-16h00
Jeu 09h00-12h00 13h00-16h00
Ven 09h00-12h00

13h00-16h00

Sam  10h00-16h00
Dim Fermé
Lun Fermé

LES HUIT MONTAGNES DE PAOLO COGNETTI

 D'inspiration autobiographique, ce roman raconte le chemin de vie de Pietro, dans les montagnes du Val d'Aoste, son amitié mutique avec un jeune garçon et la relation complexe avec son père dans ce paysage grandiose. Car Pietro est un garçon de la ville. Sa rencontre avec Bruno qui l’initie aux secrets de la montagne et à la nature sauvage lorsqu’il est enfant va marquer sa vie entière. Mais c’est aussi une histoire de famille, partagée sans être dite et enveloppée d’un certain mystère, dans laquelle chacun répond à un appel.

« Peut-être ma mère avait-elle raison, chacun en montagne a une altitude de prédilection, un paysage qui lui ressemble et dans lequel il se sent bien. La sienne était décidément la forêt des 1500 mètres, celle des sapins et des mélèzes, à l’ombre desquels poussent les buissons de myrtilles, les genévriers et les rhododendrons, et se cachent les chevreuils. Moi, j’étais plutôt attiré par la montagne qui venait après : prairie alpine, torrents, tourbières, herbes de haute altitude, bêtes en pâture. Plus haut encore la végétation disparaît, la neige recouvre tout jusqu’à l’été et la couleur dominante reste le gris de la roche, veiné de quartz et tissé du jaune des lichens. C’est là que commençait le monde de mon père. Au bout de trois heures de marche, prés et bois cédaient la place aux pierrailles, aux petits lacs cachés dans les combes à neige, aux couloirs creusés par les avalanches, aux ruisseaux d’eau glacée. La montagne se transformait alors en un lieu plus âpre, plus inhospitalier et pur : là-haut, mon père arrivait à être heureux. »

La montagne y est un personnage à part entière et nourrit de nombreux thèmes. En effet, elle se présente d’abord comme la montagne de la nostalgie, des souvenirs et de l’enfance pour ensuite devenir la montagne de l’âge adulte, en devenant la mémoire d’un homme et celle qui permet de retrouver le cœur d’un père disparu. Elle est aussi et surtout, l’écrin de la rencontre entre deux solitudes.

Avec beaucoup de talent, de retenue et d’honnêteté, Paolo Cognetti nous accompagne dans ce récit initiatique dans lequel chaque être que l’on rencontre apprend à vivre. Le rapport à la nature y est le fil conducteur qui permet de construire ou interroger leurs identités.

 lien vers la notice

Aide visuelle

Malvoyant
Thème par défaut

Nouveautés