Coordonnées et Horaires

Médiathèque Municipale

Espace Prosper Mérimée

Boulevard Léon Cladel

82200 MOISSAC

Tel : 05.63.04.72.33

Courriel : mediatheque@moissac.fr

Facebook : Médiathèque de Moissac


Horaires

Mar Fermé 13h30-18h00
Mer 10h00-12h00 13h30-18h00
Jeu  10h00-12h00 13h30-18h00
Ven  Fermé

13h30-18h00

Sam  09h00-12h30 13h30-17h00
Dim Fermé
Lun Fermé


Horaires estivaux

Mar 09h00-12h00 13h00-16h00
Mer 09h00-12h00 13h00-16h00
Jeu 09h00-12h00 13h00-16h00
Ven 09h00-12h00

13h00-16h00

Sam  10h00-16h00
Dim Fermé
Lun Fermé

SUR LE TOIT DE L'ENFER & LA NYMPHE ENDORMIE D'ILARIA TUTI

L’écriture se dote parfois de véritables saillies quasi-poétiques et mystérieuses … possibles même dans un polar. Déroutant au demeurant, surtout en début de lecture, car on s’attend à plonger dans des textes plus pragmatiques ou factuels. C’est singulier mais une force assurément  car les descriptions des paysages et des atmosphères enrichissent d’autant plus des intrigues bien pensées.

« La baguette d’hématite court sur la feuille. Elle dessine des arabesques qui prennent la forme de courbes connues et de vallons qui éclosent comme des lèvres. Elle trace des arrondis tendres et des lignes estompées. Un profil tout en finesse. De longs cheveux sombres. La blancheur de la peau est celle, lumineuse, du papier. L'écarlate s'écoule, pénètre dans les replis des fibres, jusqu'à ne faire plus qu'un avec elles. Les doigts l'étalent d'une pression puissante, un élan de désespoir. Ils teintent et ils colorent. Ils veulent emprisonner l'image avant que la beauté ne s'évanouisse. »

 

Mais en plus d’un regard sur un peuple et son identité (les Resians), d’éléments artistiques et patrimoniaux ou encore de théories sur la vieille Europe et la Grande Déesse, les romans nourrissent des va-et-vient entre histoire passée et présente (nous pensons à l’histoire des partisans rebelles prenant le maquis dans les forêts contre les allemands lors de la seconde guerre mondiale). De quoi faire de chaque récit un ensemble riche de trames narratives entrelacées.

 

Nous ne vous dirons rien des intrigues elles-mêmes pour garder entier le plaisir de la découverte mais sachez que Ilaria Tuti propose des enquêtes au féminin. Non, nous n’avons pas affaire à une enquêtrice de charme… rêveurs s’abstenir ! Teresa Battaglia a 60 ans, est impérieuse, redoutable chasseuse et bourrue à l’excès… On s’y attache bien entendu, car elle est intègre, dynamique et passionnée par son métier. Compatissante aussi. Chaque enquête qu’elle mène est un défi. Mordante, elle apparait dure à son jeune enquêteur Massimo (quelque peu autodestructeur au demeurant) qui la redoute, et avec lequel elle forme un duo atypique. L’on découvre aussi ses lignes de faille notamment une maladie qu’elle redoute et planque dans ses tiroirs à coup de post-it.

 

Un autre atout de ces récits : notre auteur a un réel talent pour la construction identitaire de ces humains dont elle explore la densité émotionnelle. Le tout distillé progressivement du premier au second opus. De quoi prendre le temps de dévoiler ce qu’ils sont.

lien vers la notice "Le toit de l'enfer"

lien vers la notice "La nymphe endormie"

 

Aide visuelle

Malvoyant
Thème par défaut

Nouveautés