Coordonnées et Horaires

Médiathèque Municipale

Espace Prosper Mérimée

Boulevard Léon Cladel

82200 MOISSAC

Tel : 05.63.04.72.33

Courriel : mediatheque@moissac.fr

Facebook : Médiathèque de Moissac


Horaires

Mar Fermé 13h30-18h00
Mer 10h00-12h00 13h30-18h00
Jeu  10h00-12h00 13h30-18h00
Ven  Fermé

13h30-18h00

Sam  09h00-12h30 13h30-17h00
Dim Fermé
Lun Fermé


Horaires estivaux

Mar 09h00-12h00 13h00-16h00
Mer 09h00-12h00 13h00-16h00
Jeu 09h00-12h00 13h00-16h00
Ven 09h00-12h00

13h00-16h00

Sam  10h00-16h00
Dim Fermé
Lun Fermé

LE POLAR ITALIEN CONTEMPORAIN

Les grands messieurs du polar italien :

Giancarlo de Cataldo, magistrat à la cour de Rome, est l'un des écrivains de roman noir les plus importants d'Italie, devenu aussi une grande signature de la presse et un homme de télévision apprécié. Il est notamment l’auteur de Suburra, une fiction prémonitoire du plus gros scandale de corruption à Rome que l’on peut qualifier d’enquête romancée sur la mafia de Rome.

 

Andrea Camilleri  est en 1925 près d'Agrigente, en Sicile. Metteur en scène de théâtre, réalisateur de télévision et scénariste, il s'est fait connaître tardivement comme romancier, mais avec un succès foudroyant. Quelques uns de ses romans (L’odeur de la nuit ; La chasse au trésor ; Jeux de miroir…) , écrits dans un savoureux mélange d'italien et sicilien, ont pour protagoniste principal un Maigret sicilien des années 90 - le commissaire Montalbano - alors que d'autres appartiennent au genre de l'énigme historique (Le Pasteur et ses ouailles) . Auteur prolifique, il est best-seller absolu en Italie. Il s'est éteint dans l'été 2019.

 

 

Les grandes figures actuelles

 

Gilda Piersanti est la plus française des italiennes. En effet elle est née en 1957 à Tivoli à l’est de Rome, non loin de la villa d’Hadrien. Elle a toujours nourri une véritable passion pour la ville éternelle où elle a grandi et fait ses études (elle a obtenu un doctorat en philosophie).  Elle pose, par amour, ses valises à Paris il y a plus de vingt ans.

Elle est devenue depuis critique littéraire, traductrice notamment de poésie, commissaire d’expositions. Mais depuis 1995, elle se consacre exclusivement à l’écriture.

Elle écrit en français et évoque ainsi son style littéraire : « Le choix du genre (le polar) ne s'est pas imposé à moi tout de suite, mais le goût pour le roman noir a toujours été chez moi très prononcé. »

Elle est l'auteure d'une série de polars situés à Rome, traduits à l'étranger et dont certains ont été adaptés à la télévision par la chaîne France 2 : Les Saisons meurtrières.
Elle a également écrit d’autres romans en dehors de cette série comme par exemple Médées, dans lequel elle réinterroge à la faveur d’une intrigue très contemporaine le mythe de Médée, la mère infanticide.
Illusion tragique est son 12eme roman. Il a reçu, en 2018, le Prix Méditerranée Polar et le Prix des lecteurs Quais du polar. Retrouvez la chronique d'Illusion tragique dans l'onglet COUPS DE COEUR.

 

Ilaria Tuti, autre auteure de polars, est passionnée de photographie et de peinture, et a notamment travaillé comme illustratrice.

Véritable phénomène dans son pays, Sur le toit de l'enfer("Fiori sopra l’inferno", 2018), est le premier volet d'une série autour de commissaire de police Teresa Battaglia. Un roman qui lui a valu d'être surnommée par la presse italienne la "Donato Carrisi au féminin". Depuis, un 2eme opus est paru : La nymphe endormie. Elle rafle en France le Prix Bête noire des libraires. Deux polars à enquêtes qui nous plongent au cœur de l’Italie en compagnie d'une enquêtrice pas comme les autres. Un régal d'écriture et de lecture ! Retrouvez la chronique autour de ses deux polars dans l'onglet COUPS DE COEUR.

 

Donato Carrisi est né en 1973 à Martina Franca dans la province italienne de Tarente (sud de la péninsule). Juriste de formation, spécialisé en criminologie et sciences du comportement, il délaisse la pratique du droit en 1999 pour se tourner vers l’écriture de scénarii. Donato Carrisi est également dramaturge, scénariste pour la télévision et un collaborateur régulier du quotidien milanais "Corriere della Sera".
En 2017, il réalise son premier film, "La fille dans le brouillard" ("La ragazza nella nebbia"), qui est une adaptation de son roman éponyme, et pour lequel il remporte le prix du meilleur réalisateur débutant lors de la 63e cérémonie des David di Donatello en 2018.
Depuis 2018, il enseigne l'écriture à l'Université libre des langues et de la communication (IULM) à Milan.

Son premier et emblématique roman récompensé à plusieurs reprises en France, Le Chuchoteur (2009), s’inspire du mode opératoire et des victimes du tueur en série des années 90 Luigi Chiatti surnommé le « Monstre de Foligno ». Un tueur que l’auteur connaît bien puisqu’il lui a consacré une thèse.

Depuis l’auteur n’a cessé d’écrire. D'autres récompenses viennent conforter le talent de Donato Carrisi: le Prix Camaiore, le Prix Il Belgioso, le Prix Bancarella 2009 (déjà attribué à Ernest Hemingway, Michael Connely, Ken Follett) et enfin le Prix Mediterraneo del Giallo y del Noir.

En 2016 Donato Carrisi, renoue avec la série mettant en scène ses enquêteurs Marcus et Sandra dans Tenebra Roma. Série débutée en 2011 avec le Tribunal des âmes suivi de Maléfico en 2014. Retrouvez la chronique de Tenebra Roma dans l'onglet COUPS DE COEUR.

 

 

Aide visuelle

Malvoyant
Thème par défaut

Nouveautés