Coordonnées et Horaires

Médiathèque Municipale

Espace Prosper Mérimée

Boulevard Léon Cladel

82200 MOISSAC

Tel : 05.63.04.72.33

Courriel : mediatheque@moissac.fr

Facebook : Médiathèque de Moissac


Horaires

Mar Fermé 13h30-18h00
Mer 10h00-12h00 13h30-18h00
Jeu  10h00-12h00 13h30-18h00
Ven  Fermé

13h30-18h00

Sam  09h00-12h30 13h30-17h00
Dim Fermé
Lun Fermé


Horaires estivaux

Mar 09h00-12h00 13h00-16h00
Mer 09h00-12h00 13h00-16h00
Jeu 09h00-12h00 13h00-16h00
Ven 09h00-12h00

13h00-16h00

Sam  10h00-16h00
Dim Fermé
Lun Fermé

UNE ROSE SEULE DE MURIEL BARBERY

On y suit Rose, botaniste française d’une quarantaine d’années. Elle a vécu une enfance quelque peu « bancale » : élevée par une mère dépressive qui finit par se suicider, elle n’a jamais connu son père japonais Haru, riche marchand d’art contemporain.

 

 A la mort de son dernier, elle doit se rendre au Japon pour l’ouverture du testament. À Kyoto, Rose chargée de rancune pour ce père qui ne s'est jamais manifesté de son vivant, va peu à peu s'adoucir. En effet à travers un itinéraire de temples et de jardins, imaginé par le défunt, elle va réussir à s'approcher de ce père qu'elle n'a jamais connu.

 

Voilà le scénario du départ, auquel s'ajoute un personnage occidental, masculin, Paul, du même âge qu'elle, qui était l'assistant du père, un chauffeur, une servante et une riche veuve anglaise. Mais les vrais protagonistes de ce roman sont les fleurs majestueuses qui illuminent le texte, pivoines, azalées, brassées d'oeillets rouge sang, iris pâles mouchetés de bleu, violettes, camélias....

 

 

« L’arrivée, le jardin éclairé de lanternes, la femme en kimono agenouillée sur le plancher surélevé. (...) A gauche de la porte coulissante par où elle était entrée, des branches de magnolia d'été, jaillies d'un vase aux flancs sombres, attrapaient la lumière par des averses successives. On eût dit une eau brillante tombante en pluie sur les fleurs, les ombres sur les murs scintillaient, alentour c'était une obscurité étrange, frémissante. Rose y distinguait des parois sablées, des pierres plates faisant chemin jusqu'au plancher haut, des esprits secrets ; toute une vie de pénombre parcourue de soupirs. »

 

 

« La fleur de cerisier est une fleur puissante. Sa joliesse est un masque. Par sa fougue, par son exubérance, elle est l’impitoyable appétit, la pulsion de vivre, le désir d’essayer ou de mourir. »

 

 

Un joli conte humaniste où Muriel Barbery réussit à transcrire le charme d’un pays auquel elle voue un amour particulier puisqu’elle y a vécu 2 ans. Impossible de ne pas faire un parallèle avec le  livre d’Alessandro Baricco « Soie »

 

Lien vers la notice

 

Aide visuelle

Malvoyant
Thème par défaut

Nouveautés